0 825 670 156 (0,15€/min)
contact@intellergy.fr

Système innovant de réduction des consommations d’énergie – Interview de Ludovic Laidié – Président d’Intellergy

Dec

1

décembre 1 , 2014 | Posted by TeamIntellergy | , ,  |

Système innovant de réduction des consommations d’énergie – Interview de Ludovic Laidié – Président d’Intellergy

Ludovic Laidié, Président-Fondateur de la société INTELLERGY, s’appuyant sur une expérience de près de 15 ans dans le domaine de l’ingénierie du bâtiment, a décidé en 2010 de se tourner vers le domaine de l’efficacité énergétique en créant une société développant et commercialisant une solution innovante de monitoring énergétique et de suivi des consommations d’énergie .

Il nous explique la naissance de la solution Intellergy, qui permet à n’importe quel type d’utilisateur de connaître précisément l’origine des consommations énergétiques d’un bâtiment, de répondre le cas échéant à des aspects règlementaires mais surtout de pouvoir interpréter facilement les données de consommation et les valoriser tout en limitant au maximum les investissements. Enfin, il nous fait par de sa vision des économies d’énergie.

 icon-comment-o Ludovic, expliquez-nous comment vous est venue ce changement de direction dans votre carrière et la genèse du système Intellergy?

icon-comments Intellergy n’est pas précisément un changement de direction dans ma carrière. Diriger un bureau d’études en ingénierie du bâtiment pendant près de 10 ans m’a permis d’acquérir une expertise et un expérience très enrichissante, notamment sur la manière dont fonctionne un bâtiment et plus précisément sur l’interaction des utilisateurs avec son fonctionnement. Puis la sensibilisation croissante en matière d’économie d’énergie et l’évolution de la règlementation m’ont permis de détecter quels étaient les manques à l’origine de l’absence de maîtrise des consommations.

Mes connaissances en ingénierie du bâtiment, ma passion pour l’informatique et mon besoin perpétuel d’innover ont alors été une opportunité me permettant d’offrir aux propriétaires, bailleurs, locataires ou encore équipes d’entretien, les informations nécessaires à une bonne maîtrise de l’énergie tout en m’épanouissant encore plus personnellement.

 icon-comment-o En quoi cette convergence de deux domaines distincts que sont l’informatique et l’ingénierie du bâtiment permet-elle de maîtriser l’énergie?cible performance énergétique

icon-comments Un bâtiment seul ne consomme pas d’énergie, seuls ses utilisateurs, leur confort ou leurs habitudes font qu’il consomme. Mais, encore faut-il donner aux occupants ou utilisateurs les informations précises et tangibles qui leur permettront de comprendre comment leurs interactions influent sur les dépenses d’énergie ou de maintenance du bâtiment. En résumé, donner à chaque utilisateur, l’information qui lui est nécessaire pour agir.

Récolter ces informations passe par une acquisition des données de consommation d’énergie ou d’eau permettant de connaître quelles sont précisément les sources de consommation, à quel moment ont lieu ces usages et quels sont les facteurs qui influent sur les dépenses énergétiques (horaires de présence ou non des utilisateurs, données météorologiques par exemple).

Donner à chaque utilisateur, l’information qui lui est nécessaire
pour agir sur ses consommations d’énergie

Reste ensuite à interpréter les données en fonction de la typologie du bâtiment et de ses spécificités techniques puis à diffuser les informations utiles en fonction des utilisateurs. En effet, un gestionnaire aura besoin d’informations budgétaires afin d’anticiper d’éventuelles dérives budgétaires ou de faire des investissements en étant capable de prendre en compte le ROI (Retour sur Investissement), alors qu’un agent de maintenance aura besoin d’être informé de problèmes de fonctionnement des équipements, et un utilisateur de comprendre l’importance de son comportement.

L’outil informatique prend alors tout son sens puisqu’il permet de transmettre soit à la demande, soit périodiquement, des informations ciblées en fonction du profil de l’utilisateur dans un langage qu’il connaît, c’est en partie le caractère innovant de la solution qui fait d’Intellergy une offre unique actuellement sur le marché.

Un bâtiment seul ne consomme pas, seuls ses utilisateurs, leur confort ou leurs habitudes font qu’il consomme.

 icon-comment-o Concrètement en quoi consiste la solution Intellergy ?

architecture

 

 icon-comments Le système INTELLERGY est une solution clé-en-main. Nous développons et fabriquons les instruments de comptage, les installons et fournissons un accès à une plateforme Web de restitution des données.

  • Les modules de comptage de l’électricité sont installés dans le(s) tableau(x) électrique(s) sur tout ou partie des disjoncteurs de l’installation, le module de comptage de l’eau sur le réseau d’alimentation et le capteurs de comptage du gaz, sur le compteur gaz existant
  • Les informations recueillies sont transmises par radio à une box reliée à internet ( ADSL, 3G, 4G…)
  • Les données de consommation sont envoyées minute par minute sur les serveurs Intellergy permettant un suivi en temps réel des consommations d’énergie
  • Les serveurs Intellergy analysent les données et les restituent sur un portail web accessible depuis n’importe quel type d’ordinateur ou smartphone.
  • Chaque utilisateur a accès aux données du ou des sites sur le(s)quel(s) il est référencé
  • L’utilisateur obtient un synthèse précise des dépenses énergétiques par usage et par appareil et peut comparer les bâtiments entre eux (ratio par mètre carré, en fonction des heures ouvrées ou des conditions climatiques). Il peut également choisir les alertes ( sécurité, budget, opportunités d’économies, problèmes techniques) ou rapports et conseils qu’il souhaite recevoir et la fréquence des envois.

  icon-comment-o Est-il vraiment nécessaire d’assurer le suivi de chaque disjoncteur ou appareil, une répartition par usage n’est-elle pas suffisante?

icon-comments Depuis un certain temps, les fournisseurs d’énergie publient sur les factures une répartition arbitraire, basée sur une moyennes par catégorie de bâtiment, des consommations en fonction de groupes d’usage (chauffage, éclairage, production d’eau chaude, prises de courant, ventilation, process) conformément à la RT2012, c’est aussi le cas des principaux systèmes de monitoring du marché et c’est déjà une avancée considérable, mais selon moi, encore insuffisante pour permettre aux utilisateurs de savoir comment agir.

Il y a encore quelques années, les factures d’énergie ressemblaient à un relevé bancaire sur lequel vous aviez le solde de début de mois et le solde en fin de mois, sans connaître le détail des dépenses et recettes, la répartition par usage ajoute un sous-détail par catégorie de dépense sur votre relevé bancaire (loisirs, alimentation,hébergement…) mais lorsque l’on veut gérer correctement ses dépenses, il est nécessaire d’avoir un détail précis de celles-ci. Intellergy est donc l’équivalent d’un relevé bancaire détaillé regroupant chaque dépense mais indique également les dépenses totalement inutiles qui n’ont apportées aucun confort supplémentaire.

 icon-comment-o Avez-vous des exemples concrets de dépenses inutiles révélées par Intellergy?

1er exemple

  icon-comments Lors de notre première installation en mai 2013, dans les locaux de la société MI4E à Cormeilles-en-Parisis, nous avons constaté 24 heures plus tard, qu’un appareil raccordé sur le circuit PC de l’entrepôt consommait à lui seul 25% de l’électricité du site avec des pics de consommation importants lorsque la température extérieure était élevée.

Après investigation, il s’est avéré que cet équipement n’était autre que le distributeur de boissons mis à disposition de l’entreprise par une société extérieure. Sa vétusté et son manque d’entretien ont fait qu’il y avait un manque d’étanchéité de l’appareil engendrant un cycle de refroidissement fréquent et une consommation importante.

Le système Intellergy a permis à la société MI4E de détecter cette anomalie et d’économiser 1200€ d’électricité par an.

2ème exemple

 icon-comments Le Mardi 11 Novembre dernier, jour non-ouvré, dans un immeuble de bureaux HQE de 15.000m2 équipé du système Intellergy, nous avons mis en évidence que la consommation était 650kWh plus élevée que le dimanche précédent, jour non-ouvré également à conditions météorologiques identiques.Il s’avère que la programmation de la GTB du bâtiment considérant le mardi comme un jour ouvré, de nombreux appareils se sont mis en marche automatiquement et notamment le chauffage/climatisation650kWh économisés représentent la consommation journalière moyenne de 50 logements de 60m2!

Je ne crois pas que ce soit un cas isolé et qu’une extrapolation sur les 52 millions de m2 du parc immobilier de bureaux français est possible. Dans ce cas, l’économie réalisée représente à elle seule la consommation-jour de plus de 170.000 foyers chaque jour férié.

consommation_11_nov

 icon-comment-o Selon vous est-ce la solution pour réduire les consommations et limiter l’impact environnemental?

icon-comments Je ne me permettrais pas de remettre en cause la politique actuelle en faveur de la réalisation de travaux permettant de réduire les consommations d’énergie. Mais la crise économique actuelle limite les investissements « lourds » au retour sur investissement souvent très long. Par contre, il est évident que la façon la moins onéreuse de réduire les consommations et l’impact environnemental est la « chasse aux gaspi », qui elle, est accessible à tous. C’est aussi valable pour les consommations d’eau qui sont également une source d’économies considérables, tout en étant aussi important, voir plus, que la réduction des consommations d’énergie d’un point de vue environnemental et à long terme.

  icon-comment-o Quel est l’investissement nécessaire à la mise en place du système Intellergy?

icon-comments Cet investissement dépend évidemment de la taille de l’installation et du nombre de capteurs à mettre en place. Les équipements mis en place jusqu’à ce jour ont pour la plupart révélés un potentiel d’économie d’énergie de 10 à 25%, soit un retour sur investissement de 6 à 12 mois, sans compter les économies indirectes liées à la détection des pannes et les risques d’exploitation liés, l’amélioration de la maintenance et l’optimisation des contrats de fourniture d’énergie souvent surévalués par rapport à l’utilisation réelle.

Précisons également qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une personne dédiée pour analyser les données. Le système analyse, interprète et transmet seul les informations permettant de déterminer les plans d’actions à mettre en œuvre.

 icon-comment-o Pouvez-vous nous en dire plus sur votre activité future et vos innovations?

icon-comments Nous allons nous concentrer sur le suivi des installations existantes, le déploiement planifié de notre solution monitoring énergétique sur plus d’une centaine de sites d’une des principale banque française, tout en répondant à la demande de nouveaux utilisateurs.

2015 sera aussi l’année au cours de laquelle nous allons déployer notre solution d’effacement des consommations pour le parc immobilier tertiaire.

Nous nous attendons également à une forte demande concernant l’accompagnement de nos clients pour le choix de leur fournisseur d’énergie et le type de contrat à mettre en place dans le prise d’effet de la loi NOME au 1er janvier 2016.

Concernant les innovations, au premier semestre 2015, nous nous préparons au lancement d’un intégrateur capable de récupérer l’ensemble des consommations de compteurs existants et d’envoyer les données sur nos serveurs pour analyse et restitution. Cette solution permettra aux bâtiments déjà équipés d’un système de comptage dont le mode de restitution des données est archaïque ou inexistant, de profiter de notre plateforme web d’analyse des données.

Nous travaillons également sur une offre destinée aux particuliers et aux promoteurs immobiliers autour d’un business model innovant. Cette offre orientée Internet des Objets permettra aux utilisateurs de mieux maîtriser leur consommation d’énergie tout en étant acteur dans l’écosystème des économies d’énergie.